L'Anarchiste Couronné Révolution Aux Infinis Théâtre   RM Tremblay Les Champs

anarchi2.gifanarchis.gifL'Anarchiste Couronné Littérature

Roland Michel Tremblay dans les médias

Anarchiste Denfert Attente Paris Éclectisme The Crowned Anarchist  Directory

 

   

 

Entrevue avec l'auteur Roland Michel Tremblay

pour le Magazine RG

 

 

HTML: www.anarchistecouronne.com/art3_magrg_rmtremblay.htm

MS Word: www.anarchistecouronne.com/art3_magrg_rmtremblay.doc

 

  

Par Richard Chartier, Chroniqueur Littéraire au magazine RG

 Une version éditée de cette entrevue est parue dans le magazine québécois RG, édition du 7 novembre 2002.

 

 

-Votre nom ressemble étrangement à un auteur connu, est-ce pour cela que dans votre prénom on retrouve "Roland"?


Mes parents voulaient m'appeler Michel Tremblay lorsque je suis né en 1972, mais parce que mon oncle se nommait ainsi, ils m'ont également donné le nom de mon père Roland. Aujourd'hui je suis bien heureux de pouvoir me distinguer du grand Michel Tremblay, autrement il serait bien difficile de faire la distinction. Je suis également gai et j'écris du théâtre et des romans. Cependant je suis né à Québec, à 7 ans j'ai déménagé au Saguenay-Lac-St-Jean où toute ma parenté habite et je n'ai jamais habité Montréal. Donc le contenu de mes écrits et mon style diffèrent de ceux de Michel Tremblay. Je suppose que je le complète bien, comme lui mon œuvre est assez autobiographique. J'aimerais cependant que l'on me considère comme un auteur à part entière et indépendant. C'est peut-être pourquoi je n'ai jamais vraiment mis d'énergie à écrire de nouvelles pièces de théâtre et à faire monter mes deux premières pièces appelées La Légende de Val-Jalbert et Antoine/Antonia, Amour et Médiocrité.


-Qu'est-ce qui vous a incité à vivre à Londres?


Comme mon roman L'Attente de Paris publié aux Éditions iDLivre le confirmera, j'étais en amour avec Paris. Il me fallait partir à n'importe quel prix pour y étudier la littérature française à la Sorbonne. La seule façon que j'avais de demeurer en Europe l'année suivante était de prendre un visa pour le Royaume-Uni où j'ai d'ailleurs terminé ma maîtrise en littérature française à l'Université de Londres.

Après 7 ans à Londres je dois avouer que je préfère bien davantage les Londoniens aux Parisiens. J'espère pouvoir y demeurer aussi longtemps que possible, mais je dois demander un nouveau visa sous les bases que je vis avec mon copain Mark depuis 1995. Ce ne sera pas facile.


-Pouvez-vous nous décrire votre parcours littéraire?


Mon parcours littéraire est très varié, j'ai écrit à peu près tous les genres littéraires et maintenant en deux langues. J'ai dernièrement participé à l'écriture et au contenu scientifique d'une série télévisée de science-fiction pour NBC, Discovery Channel et Fireworks Entertainment. Ceci m'ouvre de nouveaux horizons du côté anglophone et j'ai bien l'intention de me lancer dans l'écriture de scénarios en anglais dans les prochains mois. Même mon livre de poésie l'Anarchiste est maintenant traduit en anglais et devrait être publié chez un éditeur londonien très bientôt. Je n'en dis pas plus pour l'instant.

J'écris depuis que j'ai 10 ans, sérieusement depuis que j'en ai 15. Comme je viens de fêter mes 30 ans, j'écris depuis plus de 20 ans. C'est l'an dernier seulement que j'ai réussi à faire publier quatre de mes livres chez un éditeur de Paris qui m'a trouvé sur Internet. Je n'ai plus fait d'efforts chez les éditeurs depuis 1995, date où mes livres ont été mis en ligne sur mon site l'Anarchiste Couronné Littérature. En peu de temps j'accumulais plus de 20,000 visiteurs par mois sur ce site littéraire qui présente également les livres d'autres auteurs.

Vaut mieux être lu qu'être publié je crois, voilà pourquoi j'ai une clause dans mon contrat d'édition qui me permet de garder en ligne mes livres publiés. Bien sûr j'aurais aimé être publié au Québec, je suis d'ailleurs surpris qu'un éditeur de Paris se soit montré intéressé. Il faut dire qu'iDLivre s'intéresse davantage à la francophonie et distribue ses livres autant dans la francophonie mondiale qu'en France.

 

-Qu'est-ce qui vous inspire pour élaborer vos récits?


Avant c'était tout simplement ma propre vie amplifiée à l'extrême. Bien sûr il faut vivre une vie suffisamment intéressante pour en faire de bons livres. Alors je suis parti pour Paris en 1994, j'ai habité New York, Toronto et Bruxelles pour finalement m'installer à Londres un an plus tard. Depuis je n'ai cessé de voyager à travers l'Europe, car mon principal emploi durant les cinq dernières années était de produire des conférences européennes dans les télécommunications et l'informatique.

Aujourd'hui j'aimerais parler d'autre chose que de moi et j'aime bien travailler sur des histoires intéressantes à raconter. En particulier mon roman de science-fiction The Relative Universe que j'écris en ce moment en anglais et mon travail sur la série de télévision de science-fiction qui n'ont plus rien à voir avec moi. En un sens on peut dire que la longue crise existentielle qui a marqué la plupart de mes premiers livres est maintenant chose du passé. Mais c'est certain qu'elle refera surface dans le futur, car mon mal de vivre ne semble pas vouloir partir avec l'âge, au contraire.


-Qu'est-ce qu'on retrouve dans vos livres? Parlez-vous de la vie gaie?


Je parle énormément de la vie gaie dans mes livres puisque c'est autobiographique. L'Attente de Paris est la version roman de mon journal appelé Underground, donc un compte rendu précis de ma vie à l'époque de mes études à l'Université d'Ottawa et de mon départ pour Paris. Le héros Julien est hétérosexuel dans le roman mais le livre présente encore un important contenu gai.

L'Anarchiste est un recueil de poèmes noirs qui est de loin mon livre le plus populaire. C'est un livre à scandale ouvertement gai qui raconte un peu ma vie et mes aventures lorsque je suis arrivé à Londres. C'est le livre qui m'a ouvert les portes des Éditions iDLivre. Cela est étrange car personne ne vend de la poésie de nos jours, je suis donc bien heureux d'être reconnu pour cela, d'autant plus que je suis loin de me considérer tel un poète.

Denfert-Rochereau est mon premier vrai roman fictif et je suis très satisfait du résultat. J'ai réussi à communiquer toute une philosophie spirituelle dans ce livre. Il faut dire que j'ai fait beaucoup de recherches afin de pouvoir parler en connaissance de cause des sociétés secrètes en France et en Angleterre. J'aime bien l'idée d'un personnage homosexuel atteint du sida qui tente de se guérir par la spiritualité et qui est enfermé dans les catacombes de Paris à Denfert-Rochereau. J'ai pu également intégrer toute une partie sur une sorte de retour au Saguenay-Lac-St-Jean après des années d'absence. Tout cela coïncidait avec mon retour dans la région et aussi mon départ pour New York. Ce livre me semble m'avoir été dicté, ma vie s'organisait en fonction de son écriture. Bien que je ne sois pas séropositif, pour moi ce roman a été une aventure fantastique où j'ai pu analyser mon existence et en ressortir une certaine philosophie de vie.

L'Éclectisme, que je n'aurais jamais cru pouvoir publier, est à mon avis mon meilleur livre. Difficile d'accès, c'est également mon plus intime. C'est ma vie et mes pensées alors que je vivais à Londres, toutefois ces pensées sont plutôt philosophiques, presque de la science-fiction. L'Éclectisme est la remise en question de tout, et sans doute mon livre le plus anarchique sans même que l'on y retrouve le mot anarchie. Après avoir terminé l'Éclectisme et l'avoir vu sur ma table en un vrai livre publié à Paris, je me suis dit que je pouvais maintenant mourir, que j'avais tout écrit. Cependant je vivrai peut-être suffisamment longtemps pour écrire, comme Michel Tremblay, une quarantaine de livres. Pour l'Éclectisme, comme pour l'Anarchiste, il n'y a pas de demie mesure, on adore ou on déteste. Mais cela ne laisse pas indifférent.

 

-Est-ce que, selon vous, il est difficile de percer quand on est un jeune auteur?


Il est tout simplement impossible de percer lorsque l'on est un jeune auteur. Mon message aux nouveaux auteurs qui tentent de se faire publier est qu'il vous faudra beaucoup d'intelligence, de patience, de contacts et donc du social à faire dans les milieux littéraires afin d'être publiés. Le génie littéraire ne sera jamais découvert par les éditeurs, c'est pourquoi tous les grands auteurs ont d'abord publié à compte d'auteur.

Moi j'ai eu la chance d'être découvert à Paris par un vrai éditeur, cependant cela m'a pris des années. Comme je vivais à Londres il m'était difficile de faire du social et j'ai perdu patience après les refus de mes premiers écrits. Je n'ai plus tenté de me faire publier ensuite, j'ai attendu que les éditeurs me trouvent sur mon site. J'ai d'autres livres intéressants à publier, avis aux éditeurs québécois intéressés !


-Est-ce que vous vous identifiez comme un auteur gai?


Gai, oui, engagé, non. Je ne suis pas là pour sauver les gais ou présenter une image positive de la communauté gaie. Je cherche avant tout à être honnête et à comprendre l'univers et l'humain dans son milieu, qu'il soit gai ou non. De toute manière je ne voudrais pas être catégorisé ainsi, même l'étiquette d'auteur est déjà trop pour moi. Je me suis construit un univers, j'ai tous ces livres et ces sites Internet, et c'est l'ensemble, l'œuvre que je laisserai après ma mort qui compte. Voilà pourquoi je ne m'occupe guère de la promotion de mon dernier livre, que je ne me suis même pas rendu au salon du livre de Paris alors que je suis un des auteurs les plus populaires des Éditions iDLivre.

Je parle à une conférence à l'Université de Tulsa dans l'État américain d'Oklahoma le 4 avril prochain et ce n'est pas en tant qu'auteur gai que l'on me présentera. C'est mon opinion que l'on ne devrait pas qualifier les auteurs selon leurs attirances sexuelles, et les auteurs gais ne devraient pas seulement écrire à propos des gais et des lesbiennes. N'empêche que je suis un auteur gai et j'écris à propos de l'homosexualité, mais pas exclusivement.


-Est-ce que vos livres sont disponibles au Québec? Si oui, à quel endroit?


J'ignore quelles librairies au Québec ont commandé mes livres, mais je sais qu'il est possible de commander mes 4 livres publiés dans n'importe quelle bonne librairie. Il suffit de leur mentionner le nom du distributeur d'iDLivre au Québec qui est Édipresse (Site:
www.edipresse.ca Courriel: Diffusion1@edipresse.ca Tél.: (514) 273-6141). Ils sont également disponibles sur le site d'Archambault.

Sinon, sur le site d'iDLivre on mentionne plusieurs endroits où l'on peut commander mes livres sur Internet comme les sites Le Livre-Français et À la Page: www.idlivre.com/rolandmichel.tremblay

Et n'oubliez pas que mes livres sont tous téléchargeables en entier gratuitement sur mon site littéraire appelé l'Anarchiste Couronné Littérature: www.anarchistecouronne.com


-Vous avez décidé d'assurer la continuité de la Toile gaie du Québec, pouvez-vous nous expliquer vos motivations?


J'étais le correspondant londonien de la Toile gaie du Québec et lorsque Pierre Goudreau m'a annoncé qu'il voulait découvrir de nouveaux horizons, je trouvais triste que les archives et tant de travail disparaissent. Je lui ai demandé si je pouvais mettre les archives en ligne si je créais mes propres sites gais, heureusement il a accepté.

Ainsi nous retrouverons bientôt plusieurs collaborateurs de la Toile gaie du Québec ainsi que leurs articles précédents sur deux nouveaux sites qui seront sans doute déjà en ligne lorsque vous lirez cette entrevue. Ces sites s'appellent Le Marginal (www.lemarginal.com) et The Marginal (www.themarginal.com).

Ce sera une bonne surprise en un nouveau concept non commercial. J'espère que vous aimerez, nous aurons justement un spécial Michel Tremblay d'ici la fin de l'année, ça promet.

 

Richard Chartier

02-10-24

 ____________

 

 

Autres articles et entrevues:

 

ENTREVUE 1 - Radio-Canada (HTML) ou (DOC)

ENTREVUE 2 - La Toile du Québec (HTML) ou (DOC)

ARTICLE 3 - Magazine RG (HTML) ou (DOC) ou (JPEG page 1 et 2)

ARTICLE 4 - Le Journal Le Quotidien (HTML) ou (DOC) ou (JPEG)

Retour à l'Accueil

 

 

Roland Michel Tremblay

www.anarchistecouronne.com   www.lemarginal.com/pointdevue.html

44E The Grove, Isleworth, Middlesex, Londres, TW7 4JF, Royaume-Uni

Tél: +44 (0)20 8847 5586, Mobile: +44 (0)794 127 1010

 

   


L'Anarchiste Couronné    Annuaire    Cercles    Forum    rm@anarchistecouronne.com

The Crowned Anarchist     Directory    Forum    rm@crownedanarchist.com